magnétiseur
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Remerciements
Dim 22 Jan - 21:37 par phoenixeternel

» Qu'est-ce que la maladie Polymiosite a inclusion
Sam 21 Jan - 11:51 par RAD24

» Rencontre avec un magnétiseur - décembre 2015
Ven 20 Jan - 16:13 par RAD24

» Demande d'aide pour Sylvie
Ven 16 Déc - 17:05 par Admin

» Réactivation du forum
Sam 5 Nov - 15:45 par phoenixeternel

» Epine calcanéenne
Dim 28 Aoû - 11:17 par John

» Electrosensibilisation....
Ven 22 Avr - 18:43 par RAD24

» le bol tibétain
Mar 19 Avr - 7:30 par JLGéo

» les ventouses.
Mar 19 Avr - 6:52 par JLGéo

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum

Partagez | 
 

 la meditation ......c est quoi?????

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
manwell

avatar

Nombre de messages : 555
Age : 48
Localisation : devant mon pc
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: la meditation ......c est quoi?????   Mer 16 Fév - 13:40

suite a la presentation de pavt qui disait pratiquer la meditation vipassana,je vais faire un sujet dessus,peut etre que ça pourra lui servire de support pour ajouter des precisions.
j ai deja fait un sujet sur la meditation,que j ai gardé dans un fichier texte ,ça tombe bien je vais le ressortire,si vous voilez apporter des details ou donner vos ressentis n hesitez pas.

attention les velos Very Happy ....je vais ressortire de mes archives des notes que j ai pris un petit peu partout (sur des livres, internet conversations.....) a propos de la meditation ,c est quoi en faite la meditation a ne pas confondre avec la relaxation,ça va etre long Laughing ,meme tres long Very Happy mais j espere que vous allez lire jusqu au bout c est tres interressant ,c est pour ça que j ai gardé ça dans un fichier words pour me le rappeller et le faire partagé aussi,vous etes pret...... Laughing , vous avez tous vos baskets Very Happy ...c est partis cheers


La meditation comment ça marche?

la meditation est la destruction de soi-même. La méditation est destructrice parce qu'elle dissout graduellement ce qui est faux en vous : le faux moi que vous pensez être mais que vous n'êtes pas. Vous allez découvrir de façon précise en quoi consiste ce faux moi.
Quand le faux est détruit, vous êtes ce que vous êtes. Ce que l'expression “être ce que l'on est” signifie dépasse toute imagination, et va bien au-delà de tout ce qu'on a jamais pu dire sur le sujet. Cela peut être décrit comme l'apogée, le but suprême de la vie, pour que chacun de vous individuellement puisse en faire l'expérience dès que possible.
Cette méditation apporte la réponse à une question qui a déconcerté les hommes et les femmes depuis des millénaires : pourquoi le faux – ou ce que nous savons n'être pas vrai – doit-il exister en nous ? Voici la réponse : parce que cela a un sens. Ce qui est faux en vous, du moment que vous l'avez reconnu, vous rend capable de connaître la vérité, de même qu'une promesse non tenue révèle la valeur de ce qui est vrai. Vous ne pouvez pas savoir ce qui est réel avant d'avoir reconnu ce qui ne l'est pas. Dès le début, la méditation est une vision élargie du réel, du vrai.

Le premier objectif de la méditation est de devenir le maître de votre mental. Celui qui reste dans l'inquiétude n'a évidemment pas réussi. Même si vous vous rendez compte de la stupidité et de la futilité de cet étrange phénomène qu'est l'inquiétude ou l'angoisse, et que vous décidez de cesser de l'éprouver, vous ne parvenez pas à le faire. C'est le mental – votre maître – qui s'inquiète, pas vous.

Tout le monde a maîtrisé le mental jusqu'à un certain point. Étant donné cependant que cette maîtrise n'est pas totale, l'effet obtenu est le même que si l'on prétendait être le maître d'un chien qui ne mord que de temps en temps. De toute évidence, le mental refuse d'être maîtrisé ; il va vous résister dès le début. Reconnaître ce fait ici et maintenant est une indication que vous avez déjà commencé à vous engager dans la bataille, de par votre faculté de compréhension.
Parmi ceux qui débutent une pratique de méditation, il y en a peu qui réussissent vraiment. La raison en est qu'ils ne comprennent pas que le mental lui-même est le problème. Leurs méthodes, leurs systèmes et leurs instructeurs utilisent le mental pour vaincre le mental – c'est un exercice sans espoir. Dans la meditation, vous allez utiliser cette faculté supérieure qu'est votre compréhension, ainsi que quelques “trucs” pour inciter le mental à faire ce que vous voulez, alors même que vous allez de mieux en mieux comprendre quelle est sa nature. Le principe est simple : ce que vous comprenez, vous êtes en mesure de le contrôler.

La méditation va vous démontrer que l'inquiétude est un automatisme. Elle n'est cependant qu'un des aspects de ce qui peut constituer un automatisme. La colère, la haine, l'agressivité, l'envie, le ressentiment, la tendance à juger les autres, à vous justifier, à condamner... sont tous des automatismes. Il en va de même pour l'apitoiement sur soi et la peur, ainsi que pour les deux émotions les plus persistantes et les plus douloureuses qui soient : le regret et le remords.

Alors que le mental vous contrôle, la moitié de votre vie se perd dans des “si”, des “mais”, des “il faudrait” ou “ça devrait”..., dans des doutes et des peurs mécaniques. Vous êtes pris au piège d'un monde où vous ne vivez qu'à moitié, alors qu'en même temps vous restez instinctivement conscient que quelque chose au plus profond de vous crie en sourdine pour pouvoir être délivré et s'exprimer.

Comme le mental est incapable de trouver la clé par lui-même, cela vous conduit finalement – à l'instar de très nombreuses personnes avant vous – à vous demander en soupirant : “Où est-ce que je vais ? À quoi rime tout cela ?” Et vous ne trouvez pas la réponse. Même les génies et les millionnaires ne sont pas épargnés.

Certaines techniques de méditation pratiquent l'excitation ou la stimulation émotionnelle, en proposant entre autres des moyens tels que la visualisation, les chants, les exercices d'imagination, la transe, etc. ; mais ces méthodes ne vous mèneront à aucun résultat concret si ce n'est d'accroître encore davantage votre confusion. Cela vient du fait que tout ce que vous projetez à partir de vous-même dans le monde psychique va, tôt ou tard, revenir vers vous sous une autre forme ; alors que, dans la méditation réelle, vous êtes toujours avec le neuf, sans jamais vous référer au passé ni ressentir le besoin de l'invoquer.

L'ennemi, c'est le mental. C'est votre mental qui s'inquiète et bouillonne d'émotions négatives. C'est votre mental qui vous trahit, en omettant de s'observer lui-même dans ses propres automatismes.
C'est le mental qui fait sourire le corps et qui en même temps complote la trahison. Ce n'est qu'une fois le corps libéré de l'interférence obstinée du mental, qu'il pourra sourire et fonctionner d'une manière naturelle.

Il n'est pas nécessaire d'envisager de renoncer à quoi que ce soit, d'aller visiter un autre pays ou de vous retirer dans une forêt ou une grotte. Le mental de l'homme est là où l'homme se trouve, et c'est à cet endroit même qu'il va lui fal-loir le maîtriser.

Lorsque vous étudiez un sujet quelconque, vous êtes en état de méditation ; votre esprit est alors calmement fixé sur ce sujet, à l'exclusion de tout autre. Après avoir étudié ou médité suffisamment longtemps sur le sujet en question, la connaissance que vous absorbez se cristallise en compréhension, et vous n'avez plus besoin de penser avant d'accomplir quelque chose.
Une telle compréhension produit à son tour une faculté d'un niveau plus élevé encore : l'intuition. En fonction de l'amour que vous portez au sujet étudié, la connaissance acquise se transforme en connaissance de vous-même, parce que l'amour crée l'union avec vous-même. Ainsi, en pratiquant de cette façon, vous devenez capable de percevoir des choses que d'autres ne voient pas, parce qu'ils ont étudié sans enthousiasme ou par obligation. Ceci est vrai non seulement si vous prenez pour sujet d'étude une langue étrangère par exemple, mais aussi et plus particulièrement dans l'apprentissage de la méditation, où le sujet étudié est vous-même.

Plus vous méditez sur vous-même et plus vous vous observez au cours de votre activité, plus votre esprit va s'apaiser et s'éveiller à la vigilance. Au bout d'un certain temps, vous constaterez que bon nombre des éléments perturbants et des-tructeurs contenus dans vos pensées auront commencé à disparaître. Vous cons-taterez que vous ressentez plus de beauté et de richesse dans votre vie ; un acte bienveillant, la profondeur d'un sourire, la volonté d'aider quelqu'un sans recher-cher la reconnaissance, l'absence de la peur du lendemain et d'autres sentiments positifs du même type vont remplir le vide laissé par la disparition des forces négatives. Vous commencez alors à “connaître” certaines choses qui ne peuvent être expliquées par des mots. Ceci constitue la naissance de l'intuition de la vie – la sagesse –, naissance engendrée par votre union croissante avec le sujet étudié, le sujet étant vous-même en l'occurrence.

Combien de temps faut-il pour maîtriser le mental ? À peu près aussi longtemps que pour apprendre une langue étrangère. La réussite dépend du temps et du calme que vous allez y consacrer. Si vous pratiquez les exercices de méditation en n'étant qu'à moitié motivé, vous échouerez tout comme un linguiste qui étudierait sans conviction.

Le mental est l'ennemi de la méditation. À ce stade, vous ne devez pas perdre de temps à lutter contre le corps. La lutte implique un entraînement ; et l'entraînement est un automatisme. Il n'y a aucun conflit ; il n'y a rien à prouver. Car le mental est en mesure de l'emporter à chaque fois.

Il est préférable de fermer les yeux, parce que cela empêche le mental de s'emballer. Tout ce que vous voyez, tout ce que vous entendez, va, par associations, vous rappeler d'autres choses. Du fait que ces autres choses sont présentes dans votre mémoire, vous allez vous mettre à penser – et de nouveau, c'est le mental qui prend le dessus. Vous ne pouvez ni vous boucher les oreilles ni mettre votre odorat en veilleuse, ni supprimer votre goût ou votre toucher. En ce qui concerne la vue par contre, qui est des cinq sens celui qui peut nous distraire le plus, vous pouvez éliminer temporairement cette distraction en fermant les yeux.

les 2 types de meditations:

samatha et vipassanā



samatha consiste à porter son attention sur une idée, sur une conception. Nous allons par exemple porter notre attention sur une forme géométrique, un cercle bleu. Nous allons fixer notre attention sur ce cercle bleu et revenir de manière incessante, inlassablement sur la vision de ce cercle bleu. Il s'agit là d'un exercice d'attention qui s'inscrit dans la continuité, un peu comme si finalement, le cercle bleu existait par lui-même, était quelque chose de continu.

samatha est une démarche qui s'inscrit dans la continuité des phénomènes et qui ne perçoit pas la réalité des phénomènes mais seulement cette continuité. Cela est un exercice qui ne peut en aucun cas amener au développement de la sagesse.

satipaṭṭhāna, c'est totalement différent : Il s'agit simplement de porter son attention à ce qui apparaît à la conscience au moment où ça apparaît à la conscience, tel quel, tel que c'est. C'est-à-dire, porter son attention uniquement sur la réalité. Dans le fait de se concentrer sur un cercle bleu, nous portons notre attention sur la couleur bleue, nous contemplons la couleur bleue, nous nous concentrons sur le bleu. Nous pouvons nous aider pour cela au début, en prononçant le mot "bleu" mentalement ou à haute voix.

Dans le satipaṭṭhāna, ce qui nous intéresse, c'est seulement le fait de voir, la conscience visuelle, la vue, la vision, pas le cercle bleu, ni le bleu, ni la couleur bleue. Si nous portons notre attention sur de longues périodes de temps toujours sur un cercle bleu, nous n'arriverons pas à être conscient de cette faculté de voir. Nous resterons dans l'observation et dans l'attention à la couleur bleue. Il est impossible de développer la présence d'esprit, le satipaṭṭhāna, en portant son attention sur un phénomène continu, ou plutôt d'apparence continue.

Puis, il y a ce que le moine Gotama, celui qui est parvenu à l'état d'éveil complet, a découvert, qui est vipassanā. vipassanā est une chose qui n'entre pas du tout dans un domaine de comparaison avec samatha. On ne peut les comparer, samatha, c'est simplement le développement et la pratique de la tranquillité, de la sérénité. vipassanā n'est pas un développement, ni une pratique, ni une méditation. C'est juste un fait, c'est juste une activité du mental, une activité consciente dont la particularité est de connaître la réalité. vipassanā n'est donc pas une chose qui fasse l'objet d'une méditation, d'un exercice, d'une investigation ou d'une réflexion. C'est une chose qui peut se développer, mais pour cela, il faut faire autre chose


Vipassana signifie voir clairement et en profondeur. Couplé à samatha (la concentration, la tranquillité, le calme mental), vipassana permet de découvrir la réalité des choses telles qu'elles sont, au-delà de nos perceptions habituelles et confuses. En tant qu'un des aspects de la méditation, vipassana est présent dans toutes les traditions bouddhiques

tout ce qui se passe dans notre conscience est constitué de phénomènes, dont on a donné des listes plus ou moins complètes, plus ou moins longues, qui tous, partagent en commun ces trois caractéristiques. Conscients de ce que le monde est instable, de ce qu'il est en constante mutation et de ce qu'il est impossible de s'appuyer sur quelque chose de stable, de sûr, nombreux sont ceux qui s'engagent dans une voie spirituelle, dans une démarche spirituelle, dans une pratique, dans un yoga, dans une méditation.

Ceux-là vont alors s'astreindre à certains exercices dont le but est de développer la tranquillité, samatha. Pour développer la tranquillité, samatha, il suffit tout simplement de porter son attention sur quelque chose de relativement fixe. Il s'agit de porter son attention régulièrement sur la même chose car il n'y a en fait rien qui ne soit vraiment fixe. Simplement, nous portons notre attention encore et encore sur la même chose afin de stabiliser le mental et de l'amener progressivement à un état de relative quiétude, de relative tranquillité, de relative sérénité. Une telle démarche s'appelle samatha bhāvanā. bhāvanā signifie "l'entraînement".

Par exemple, s'entraîner dans une salle de musculation, c'est aussi bhāvanā. S'entraîner à apprendre à lire, c'est aussi bhāvanā. Ici, bhāvanā est l'entraînement au développement de la tranquillité, de la sérénité. Nous arriverons par cet entraînement à expérimenter des états d'esprit particulièrement limpides, particulièrement clairs, transparents, complètement ouverts, une sorte de conscience panoramique, une conscience qui embrasse tout. Nous avons l'impression d'avoir atteint ou effleuré un certain état de divinité. Cela est tout à fait normal, ce sont des symptômes typiques de toute démarche de samatha.

voila on est arrivé Very Happy tout le monde est encore là lol!

I love you

_________________
A force d essayer de DEVENIR , on oublie d ETRE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1067
Age : 31
Date d'inscription : 16/04/2007

MessageSujet: Re: la meditation ......c est quoi?????   Mer 16 Fév - 14:27

merci pour cette explication je vais le lire

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nicodeb.forums2discussions.net
anne



Nombre de messages : 207
Localisation : moselle
Date d'inscription : 25/08/2010

MessageSujet: Re: la meditation ......c est quoi?????   Mer 16 Fév - 23:37


tres interressant manwell
Je vais imprimer et lire à tête reposée et ( méditer)
Merci flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la meditation ......c est quoi?????   

Revenir en haut Aller en bas
 
la meditation ......c est quoi?????
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Méditation biblique *Votre vision de Dieu meurt-elle d'inanition ?
» "La méditation... Pour quoi faire ?"
» Priere et meditation sur : la Foi
» C'est quoi "visualiser" et comment le faire
» Code binaire : à quoi ça sert ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Magnétisme :: Le Développement personnel-
Sauter vers: