magnétiseur
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Réactivation du forum
Sam 5 Nov - 15:45 par phoenixeternel

» Epine calcanéenne
Dim 28 Aoû - 11:17 par John

» Electrosensibilisation....
Ven 22 Avr - 18:43 par RAD24

» le bol tibétain
Mar 19 Avr - 7:30 par JLGéo

» les ventouses.
Mar 19 Avr - 6:52 par JLGéo

» Re fuite énergétique
Lun 18 Avr - 19:11 par JLGéo

» Le décagone
Lun 18 Avr - 12:32 par JLGéo

» la radiesthésie peut elle faire gagner au loto
Dim 17 Avr - 14:11 par phoenixeternel

» la géobiologie
Sam 16 Avr - 12:26 par JLGéo

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum

Partagez | 
 

 les ventouses.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
famy43



Nombre de messages : 281
Age : 46
Localisation : Haute Loire
Date d'inscription : 03/02/2010

MessageSujet: les ventouses.   Ven 26 Nov - 18:38




Les ventouses sont utilisées pour soulager les douleurs. On chauffe l’air à l’intérieur de ces ventouses avant de les disposer sur la peau. L’effet de succion ainsi provoqué est censé favoriser le mouvement du qi, un qi stagnant étant la cause de douleurs ou de gênes.

Un véritable art ancien

Selon Subhuti Dharmadanda, directeur de l’institut de médecine traditionnelle de l’Oregon (Etats-Unis), les ventouses furent décrites pour la première fois par l’alchimiste et botaniste Ge Hong (281-341). Dans son livre intitulé « Manuel de préscriptions en cas d’urgence », Ge décrit l’utilisation de cornes d’animaux évidées pour draîner le pus des parties infectées.

Dans un livre de la dynastie Tang, « Nécessités d’une frontière officielle », les ventouses étaient prescrites pour des troubles voisins de la tuberculose pulmonaire. Plus tard, lors de la dynastie Qing, Zhao Xuemin, consacre un chapitre entier de son livre « Complément pour résumer la pharmacopée » au fait de faire bouillir le qi dans une jarre et aux avantages que sa technique procure.

Dans les temps anciens des ventouses en bambou ou en argile sont utilisées en complément des cornes évidées. A cause de leur fragilité, des ventouses en laiton ou en fer sont également utilisées. Ce n’est qu’à partir du 20ème siècle que l’on commence à développer les ventouses en verre, la transparence du verre favorisant la possibilité d’examiner les réponses au traitement.

Non, ce n’est pas douloureux

Wikipédia établit une liste des différentes manières de faire chauffer l’air à l’intérieur de la ventouse avant d’appliquer le traitement. L’une d’entre elles préconise d’humecter les bords supérieurs de la ventouse avec de l’alcool à 90 degrés, de l’allumer et de la mettre au contact aussitôt avec la peau.

Une autre consiste à placer la ventouse au dessus d’une flamme. Une autre encore, utilise un morceau de coton imbibé d’alcool, que l’on dispose au dessus d’un matériel isolant, comme le cuir, pour protéger la peau et on l’allume. La ventouse est alors disposé et éteint la flamme. Certains praticiens de médecine traditionnelle appliquent sur la peau une ventouse avant de la chauffer par le haut.

L'air est chauffé pour créer une dépression à l'intérieur de la ventouse (Image: Radio86)
L'air est chauffé pour créer une dépression à l'intérieur de la ventouse (Image: Radio86)
Une huile de massage disposée sur la peau avant le début des opérations favorisera l’étanchéité de la jointure. Cela favorisera également le glissement des ventouses à différents endroits du dos.

Dans la mesure où on utilise une flamme près du corps, il existe un risque de brûlure si la procédure n’est pas scrupuleusement respectée. C’est une raison suffisante et indispensable pour se rendre chez un professionnel si l’on désire se faire appliquer des ventouses. En plus de cela, les praticiens connaissent les endroits exacts où disposer les ventouses pour obtenir une efficacité maximum.

Les ventouses sont laissées sur le dos du patient une vingtaine de minutes. Plus longtemps elles seront laissées, plus les marques apparentes seront visibles. Pour les retirer, une légère pression sur la peau, à côté des ventouses, permettra à l’air extérieur de pénétrer et ainsi de les décoller.

Pour avoir essayé moi-même, je peux vous garantir que ce n’est absolument pas douloureux. Vous ressentez une sensation étrange lorsque la ventouse commence à aspirer la peau, mais ce n’est pas gênant du tout. En fait, toute sensation de gêne est le signal pour le praticien que la procédure doit être stoppée.

Il existe une autre méthode, qui elle, peut s’avérer un peu douloureuse – les ventouses humides. C’est à peu près la même procédure que pour les ventouses traditionnelles à l’exception près qu’une petite incision est pratiquée sur la peau à l’endroit où sont posées les ventouses.

Les avantages des ventouses

Les ventouses sont associées à une technique de massage de médecine traditionnelle appelée tuina, appliquée sur les points rougis des pincements de la peau. Les acuponcteurs appliquent également des ventouses sur les points d’acuponcture et les parties douloureuses du corps.

Dharmananda explique que les ventouses sont appliquées essentiellement pour soulager la douleur, les ennuis gastriques et intestinaux, les maladies respiratoires et les paralysies. Les ventouses sont à proscrire sur les endroits où la peau subit des inflammations, lorsque le patient est victime de fortes fièvres, de convulsions ou de crampes. Elles sont également déconseillées sur l’abdomen et la partie basse du dos en cas de grossesse.

Auteur: Geni Raitisoja
Traducteur: Christophe Croze

_________________
famy43 Modératrice du coin détente
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JLGéo



Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 10/04/2016

MessageSujet: Re: les ventouses.   Mar 19 Avr - 6:52

J'ai l'impression que cette pratique revient en force.

Quelqu'un la pratique ?

J'ai envie de m'y intéresser.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
les ventouses.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (1919) "Le livre des damnés" Charles Fort
» deux lezards
» la hajama

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Magnétisme :: Magnetisme Magnetiseur-
Sauter vers: