magnétiseur
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Rencontre avec un magnétiseur - décembre 2015
Sam 14 Jan - 1:14 par mymy

» Demande d'aide pour Sylvie
Ven 16 Déc - 17:05 par Admin

» Qu'est-ce que la maladie Polymiosite a inclusion
Ven 16 Déc - 16:46 par Admin

» Réactivation du forum
Sam 5 Nov - 15:45 par phoenixeternel

» Epine calcanéenne
Dim 28 Aoû - 11:17 par John

» Electrosensibilisation....
Ven 22 Avr - 18:43 par RAD24

» le bol tibétain
Mar 19 Avr - 7:30 par JLGéo

» les ventouses.
Mar 19 Avr - 6:52 par JLGéo

» Re fuite énergétique
Lun 18 Avr - 19:11 par JLGéo

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum

Partagez | 
 

 huile essentielle.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
famy43



Nombre de messages : 281
Age : 46
Localisation : Haute Loire
Date d'inscription : 03/02/2010

MessageSujet: huile essentielle.   Jeu 29 Avr - 15:12

Very Happy kikoo à tous et toutes!

Voici un article sur les huiles essentielles!
Huile essentielle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Huiles Essentielles)
Aller à : Navigation, rechercher

On appelle huile essentielle (ou parfois essence végétale) le liquide concentré et hydrophobe des composés aromatiques (odoriférants) volatils d'une plante. Il est obtenu par distillation ou extraction chimique par solvants (eau, alcool, etc.). Contrairement à ce que suppose la dénomination, ces extraits ne sont pas forcément huileux.


« Produit odorant, généralement de composition complexe, obtenu à partir d’une matière première végétale botaniquement définie, soit par entraînement par la vapeur d’eau, soit par distillation sèche, ou par un procédé mécanique approprié sans chauffage. L’huile essentielle est le plus souvent séparée de la phase aqueuse par un procédé physique n’entraînant pas de changement significatif de sa composition » [1]

C'est un mélange de molécules variées, comprenant en particulier des terpènes (hydrocarbures non aromatiques), c'est-à-dire dérivés de l'isoprène et non du benzène, et des composés oxygénés (alcools, aldéhydes, cétones).

L'obtention des huiles essentielles se fait soit par entraînement par la vapeur d'eau dans une opération de distillation, soit par distillation sèche, soit par expression à froid (zestes). Dans ce dernier cas, une certaine ambigüité existe sur la dénomination d'huile essentielle. Selon l'AFNOR, il faut utiliser le terme d'essence alors que la Pharmacopée française et la Pharmacopée européenne utilisent le terme d'huile essentielle. Le terme d'huile essentielle a été retenu par les spécialistes en pharmacognosie[2].
La quantité d'huile essentielle contenue dans les plantes est toujours faible, parfois très faible, voire infime. Ceci explique le coût élevé des huiles essentielles, il est lié à la rareté et non au procédé d'extraction qui reste le même pour la plupart des plantes. Il faut parfois plusieurs tonnes de plantes pour obtenir un litre d'huile essentielle. Il existe différents procédés d'extraction (souvent chimiques) mais, pour l'aromathérapie, seuls quelques-uns assurent une bonne qualité finale.
Sommaire
[masquer]

* 1 Classification des huiles essentielles [3]
* 2 Production et extraction des huiles essentielles [4]
o 2.1 Extraction par distillation
o 2.2 Extraction aux solvants volatils
o 2.3 Extraction par expression à froid
o 2.4 Extraction au CO2 supercritique
* 3 Utilisation pharmaceutique et cosmétique
o 3.1 Précautions
o 3.2 Sur la peau
o 3.3 Les huiles essentielles dans les cosmétiques
o 3.4 Huiles essentielles relevant du monopole pharmaceutique
* 4 Utilisation phyto-sanitaire
* 5 Utilisation industrielle
* 6 Sur les propriétés antimicrobiennes de certaines huiles essentielles
* 7 Notes et références
* 8 Bibliographie
* 9 Liens internes

Classification des huiles essentielles [3] [modifier]

* carbures terpéniques et sesquiterpéniques :
o huile essentielle de térébenthine : alpha-pinène, camphène
o huile essentielle de genévrier : alpha-pinène, camphène, cadinène
o huile essentielle de citron : limonène

* alcools
o huile essentielle de coriandre : linalol
o huile essentielle de bois de rose : linalol
o huile essentielle de rose : géraniol

* mélange d'esters et d'alcools
o huile essentielle de lavande : linalol, acétate de lynalyle
o huile essentielle de menthe : menthol, acétate de menthyle

* aldéhydes
o huile essentielle de cannelle : aldéhyde cinnamique
o huile essentielle de citronelle : citral et citrannal
o huile essentielle d'eucalyptus citriodora : citronellal

* cétones
o huile essentielle de carvi : carvone
o huile essentielle de sauge : thuyone
o huile essentielle de thuya : thuyone

* phénols
o huile essentielle de thym : thymol
o huile essentielle de sarriette : carvacrol
o huile essentielle d'origan : thymol et carvacrol
o huile essentielle de girofle : eugénol

* éthers
o huile essentielle d'anis vert, de badiane : anéthol
o huile essentielle de fenouil : anéthol
o huile essentielle d'eucalyptus globulus : eucalyptol
o huile essentielle de cajeput : eucalyptol
o huile essentielle de niaouli

* peroxydes
o huile essentielle de chénopode : ascaridol
o huile essentielle d'ail : allicine

Note : Les huiles essentielles sont constituées dans leur grande majorité d'un mélange assez complexe de monoterpènes, sesquiterpènes, alcools, esters, aldéhydes, oxydes, etc. Il y a quelques exceptions : huile essentielle de gaulthérie couchée composée à plus de 99,5 % de salicylate de méthyle (un ester aromatique).
Production et extraction des huiles essentielles [4] [modifier]

Il existe plusieurs méthodes d'extraction des huiles essentielles, mais la plus utilisée est l'entraînement par la vapeur ou l'hydrodistillation de la plante fraîche ou sèche.
Extraction par distillation [modifier]

La plupart des huiles essentielles sont obtenues par distillation et entraînement par la vapeur d'eau (sauf les huiles essentielles des hespéridés : citron, orange, etc.).

Voir distillation et plus précisément Entraînement à la vapeur
Extraction aux solvants volatils [modifier]

L'extraction se fait à l'aide de solvants organiques volatils dans des appareils appelés extracteur de Soxhlet. En apparence, la division de la matière à extraire facilite le contact avec le solvant (en agrandissant la surface d’échange), permet d’augmenter la charge de l’extracteur et aussi de réduire le rapport du solvant à la charge. Toutefois le tassement entrave la circulation du solvant et l’homogénéisation des solutions ; il faut donc éviter de tasser ou de trop charger l’extracteur.
On obtient des huiles concrètes avec des solvants volatils tels que l’hexane, qui est le plus utilisé actuellement; le benzène très utilisé dans le passé est interdit pour des raisons de toxicité. Ce procédé a remplacé l'enfleurage (méthode d'extraction par les graisses) qui est devenu beaucoup trop coûteux.

L’extraction s’effectue en plusieurs étapes, on lave la matière avec le solvant deux à trois fois. Il semble que la presque totalité des produits odorants passe en solution dès la première extraction. Mais, étant donné que la matière traitée retient une forte proportion de la solution, il est nécessaire de pratiquer des dilutions successives avec de nouvelles charges de solvant (lavages). La matière épuisée retient une proportion importante de solvant. Avec la charge normale de fleurs d’un extracteur statique de mille litres, la quantité varie entre 150 et 180 litres. Il faut donc concentrer la solution en évaporant le solvant qui est recyclé pour d'autres lavages. La récupération du solvant atteint couramment 94 à 96 % de la quantité retenue. La charge de l’extracteur est désolvatée à la vapeur d’eau, puis elle peut être utilisée dans les champs (compostage).
Extraction par expression à froid [modifier]

L’extraction se fait sans chauffage, les plantes sont pressées à froid (notamment les hespéridés : citron, orange, etc.) de l’écorce ou des fruits.

Extraction de l’huile essentielle à partir de l’écorce :
Les premiers procédés d’extraction consistaient à presser l’écorce des Citrus pour faire éclater les tissus contenant l’huile essentielle en les frottant sur des récipients dont les parois étaient recouvertes de pics en métal. Puis le procédé dit à « l’éponge » s’est développé: les écorces étaient pressées plusieurs fois contre un assemblage d’éponges naturelles fixées à une bassine en terre cuite. La pression était accompagnée par un mouvement de rotation de la main. Le mélange exprimé était recueilli par essorage des éponges. Finalement par simple décantation, l’huile essentielle est séparée de la phase aqueuse qui contient aussi des détritus produits par la lacération des tissus de l’écorce.

Extraction à partir des fruits entiers :

Avant d’être pressés, les fruits passent dans des machines qui les trient selon leur taille. Cette opération est nécessaire pour améliorer le fonctionnement des extracteurs, obtenir un meilleur rendement et une huile essentielle de meilleure qualité. Les Citrus sont séparés en trois parties de base : l’huile essentielle, le jus et l’écorce. Il existe trois méthodes fondamentales pour extraire l’huile essentielle des Citrus à partir des fruits entiers, les deux premières étant les plus utilisées :

* système séparant l’huile essentielle et le jus en une seule opération (FMC),
* l’extraction de l’huile essentielle des fruits entiers précède l’extraction du jus (« pélatrice spéciale »),
* l’extraction du jus précède celle de l’huile essentielle

Extraction au CO2 supercritique [modifier]

L’originalité de cette technique repose sur le solvant utilisé: il s’agit du CO2 en phase supercritique. A l’état supercritique, le CO2 n’est ni liquide, ni gazeux, et cela lui confère un excellent pouvoir d’extraction, modulable à volonté en jouant sur la température de mise en œuvre. Les fluides supercritiques comme le CO2 sont de bons solvants à l'état supercritique, et de mauvais solvants à l'état gazeux. Les avantages de ce procédé sont les suivants :

* le CO2 est totalement inerte chimiquement, il est naturel, non toxique et peu coûteux,
* on utilise des basses températures pour sa mise en œuvre,
* en fin de cycle, la séparation entre le solvant d'extraction et le soluté pour obtenir l’extrait est facile (simple détente qui ramène le CO2 à l’état gazeux), avec une récupération quasi-totale et peu coûteuse,
* les frais de fonctionnement, à l’échelle pilote ou de laboratoire, sont réduits (le CO2 est continuellement recyclé).

L’extraction au CO2 supercritique est une technique intéressante qui apporte de nouvelles notes olfactives (méthode d'extraction plus complète et moins dégradante que par la vapeur d'eau). Cependant son installation industrielle reste onéreuse, et l’appareillage est encore envahissant.
Utilisation pharmaceutique et cosmétique [modifier]

Les utilisations des substances odorantes des plantes sont connues depuis l'antiquité. Des textes akkadiens datant de plus de quatre mille ans nous apprennent qu'à Babylone, on brûlait du cyprès pour enrayer les épidémies. Les premiers textes relatant l'utilisation d'huiles fines et de parfums sont des papyrus hiéroglyphes égyptiens datant de plus de 2800 ans.

Les civilisation chinoises et indiennes employaient également les huiles essentielles pour les soins thérapeutiques et cosmétiques.

Plus généralement la phytothérapie, l'utilisation de substances issues des plantes dans la médecine, est connue de toutes les civilisations. La naissance de l'aromathérapie moderne est due au chimiste René Maurice Gattefossé, dans les années 1920.
Précautions [modifier]

Certaines huiles sont dermocaustiques (agressive pour la peau), comme l'origan. Par conséquent, il faut agir avec grande précaution et respecter ces quelques règles de base :

* Ne jamais appliquer une huile essentielle pure sur la peau et surtout sur les muqueuses.
* Le plus souvent, l'huile essentielle doit être très fortement diluée dans un support comme une huile végétale ; mettre une huile essentielle pure sur la peau peut être très dangereux ; sauf indication, ne pas dépasser une concentration de 5 %.
* Certaines huiles essentielles peuvent être irritantes, voire contenir des allergènes (donc allergisantes pour certaines personnes).
* Éviter de s'exposer au soleil après application d'une huile essentielle, car certaines huiles essentielles (surtout celles des Citrus) sont photosensibilisantes (augmentation de la sensibilité aux U.V.), ou peuvent provoquer l'apparition de taches pigmentées disgracieuses sur la peau.

Contrairement aux acides aminés "essentiels", il ne faut pas comprendre que : huile « essentielle » signifie « essentiel » au sens de : indispensable, mais signifie plutôt «la quintessence de » .
Sur la peau [modifier]

On choisit l'huile végétale de support en fonction de ses qualités de pénétration, selon que l'on vise le derme ou la circulation systémique par exemple, et selon ses qualités intrinsèques.

Parmi les huiles de support courantes, on trouve l'huile de pépins de raisin et l'huile d'amande douce, mais également l'huile de noisette, l'huile de macadamia. L'huile de tournesol de bonne qualité est une très bonne huile pour le corps.

Quelques huiles essentielles selon son type de peau :

* peau normale : lavande, géranium
* peau grasse : tea tree, lavande, genévrier, cyprès, bergamote, citron, pamplemousse
* peau sèche : rose, palmarosa, bois de santal, géranium, camomille, néroli,
* peau mixte : lavande, citron
* peau sensible : camomille, rose
* peau mature: rose, encens, néroli, palmarosa, géranium

Les huiles essentielles dans les cosmétiques [modifier]

L'aromathérapie, est l'utilisation des huiles essentielles pour soigner. Elle fait l'objet d'un certain nombre d'abus : il suffit de mettre 0,0001 % d'huile essentielle dans une crème pour en faire un produit vendable. En cosmétologie aromatique, on utilise entre 0,5 % et 2 % d'HE pour le visage, 2 % et 5 % pour le corps, et jusqu'à 10 % pour les soins très localisés[réf. nécessaire].
Huiles essentielles relevant du monopole pharmaceutique [modifier]

En raison de leur toxicité, un certain nombre d'huiles essentielles ne peuvent être vendues en France que dans le circuit pharmaceutique[5] :

* grande absinthe (Artemisia absinthium L.)
* petite absinthe (Artemisia pontica L.)
* armoise commune (Artemisia vulgaris L.)
* armoise blanche (Artemisia herba-alba Asso)
* armoise arborescente (Artemisia arborescens L.)
* thuya du Canada ou cèdre blanc (Thuya occidentalis L.) et cèdre de Corée (Thuya koraenensis Nakai), dits "cèdre feuille"
* hysope (Hyssopus officinalis L.)
* sauge officinale (Salvia officinalis L.)
* tanaisie (Tanacetum vulgare L.)
* thuya (Thuya plicata Donn ex D. Don.)
* sassafras (Sassafras albidum [Nutt.] Nees)
* sabine (Juniperus sabina L.)
* rue (Ruta graveolens L.)
* chénopode vermifuge (Chenopodium ambrosioides L. et Chenopodium anthelminticum L.)
* moutarde jonciforme (Brassica juncea L. Czernj. et Cosson)

Utilisation phyto-sanitaire [modifier]
Utilisation industrielle [modifier]

Les industries de la parfumerie, des arômes et de la cosmétique sont les principales consommatrices d'huiles essentielles. Ce sont en effet les produits de base utilisés pour ajouter aux aliments des odeurs et/ou des saveurs.

L'utilisation des huiles essentielles dans les arômes alimentaires est croissante. Les arômes sont omniprésents de nos jours: ils sont utilisés comme exhausteur de goûts dans divers produits (cafés, thés, tabacs, vins, yaourts, plats cuisinés, etc.).

Les huiles essentielles sont également très employées pour parfumer les produits cosmétiques : savons, shampoings, gel-douches, crèmes cosmétiques et/ou hydratantes, etc. Enfin le secteur des produits ménagers (détergents et lessives par exemple) consomme beaucoup d'huiles essentielles pour masquer les odeurs, souvent peu agréables, des produits purs.
Sur les propriétés antimicrobiennes de certaines huiles essentielles [modifier]

* (en)[pdf] Shigegaru Inouye, Katsuhida Uchida, Naho Maruyama, Hideya, Shigeru Abe, A novel method to estimate the contribution of the vapor activity of essential oils in agar diffusion assay, Jpn J. Med. Mycol, 2006, 47, 91-98

* (en)[pdf]H. J. D. Dorman and S. G. Deans, Antimicrobial agents from plants: antibacterial activity of plant volatile oils, Journal of Applied Microbiology, 2000, volume 88, 2, p 308-316. L’article est téléchargeable au format pdf (voir le menu à droite).

* (en)[pdf] Seenivasan Prabuseenivasan, Manickkam Jayakumar and Savarimuthu Ignacimuthu In vitro antibacterial activity of some plant essential oils, Complementary and Alternative Medicine 2006, 6:39

* (en)[pdf]S.A. Burt, R.D.Reinders, Antibacterial activity of selected plant essential oils against Escherichia coli O157:H7, Letters in Applied Microbiology, 2003, vol 36,3, p 162. L’article est téléchargeable au format pdf (voir le menu à droite).

* (en)[pdf] Shigeharu Inouye, Toshio Takizawab and Hideyo Yamaguchia, Antibacterial activity of essential oils and their major constituents against respiratory tract pathogens by gaseous contact, Journal of Antimicrobial Chemotherapy (2001) 47, 565-573

* (en)[pdf]The mode of antimicrobial action of the essential oil of Melaleuca alternifolia (tea tree oil) S. D. Cox, C. M. Mann, J. L. Markham, H. C. Bell, J. E. Gustafson, J. R. Warmington and S. G. Wyllie, Journal of Applied Microbiology, 2000, vol 88, 1, page 170. L’article est téléchargeable au format pdf (voir le menu à droite).

* (en)[pdf]Antibacterial activity of Ocimum gratissimum L. Essential Oil, Mem. Inst. Oswaldo Cruz 1999, vol 94 (5): p 675-678.

* (en)[pdf]K. Bosio, C. Avanzini, A. D'avolio, O. Ozino and D. Savoia, In vitro activity of propolis against Streptococcus pyogenes, Letters in Applied Microbiology, 2000, vol 31, 2 p 174. L’article est téléchargeable au format pdf (voir le menu à droite).

Notes et références [modifier]

1. ↑ Pharmacopée européenne [pdf][1] [archive]
2. ↑ Jean Bruneton, Pharmacognosie, phytochimie, plantes médicinales, Techniques et Documentation, 3e édition, 1999 (ISBN 2-7430-0315-4)
3. ↑ Georges Sens-Olive, « Les huiles essentielles - généralités et définitions », dans Traité de phytothérapie et d'aromathérapie, éd. Maloine, 1979, p. 141-142.
4. ↑ Georges Sens-Olive, « Les huiles essentielles - généralités et définitions », dans Traité de phytothérapie et d'aromathérapie, éd. Maloine, 1979, p. 143-144.
5. ↑ Code de la santé publique, article D4211-13.

Bibliographie [modifier]

_________________
famy43 Modératrice du coin détente
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Nombre de messages : 1067
Age : 30
Date d'inscription : 16/04/2007

MessageSujet: Re: huile essentielle.   Ven 30 Avr - 12:25

super merci pour c' est info

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nicodeb.forums2discussions.net
manwell



Nombre de messages : 555
Age : 48
Localisation : devant mon pc
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: huile essentielle.   Ven 30 Avr - 13:04

oui super c est dommage que les lien PDF et les references ne sont plus en liens actifs ça m aurait bieninterressais de consulter les PDF Very Happy si tu peux mettre les liens des PDF ça serait super Very Happy

_________________
A force d essayer de DEVENIR , on oublie d ETRE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
famy43



Nombre de messages : 281
Age : 46
Localisation : Haute Loire
Date d'inscription : 03/02/2010

MessageSujet: Re: huile essentielle.   Ven 30 Avr - 13:38

Very Happy ok je vais voir ça!! Wink


oui super c est dommage que les lien PDF et les references ne sont plus en liens actifs ça m aurait bieninterressais de consulter les PDF Very Happy si tu peux mettre les liens des PDF ça serait super Very Happy
Citation :

Je suis désolé manwell! No ; c'est tout en anglais!!! No Rolling Eyes

_________________
famy43 Modératrice du coin détente


Dernière édition par famy43 le Mer 5 Mai - 14:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
famy43



Nombre de messages : 281
Age : 46
Localisation : Haute Loire
Date d'inscription : 03/02/2010

MessageSujet: lavande officinale   Mer 5 Mai - 14:09

L'huile essentielle de Lavande
(Lavandula officinalis)



Origine: Plante très précieuse, commune dans le Midi de la France, en Italie, en Dalmatie... où elle croît de 700 à 1 400 mètres (la variété française - la plus anciennement connue - étant la plus appréciée), l'huile essentielle de lavande jouit de nombreuses propriétés heureuses.

Parties utilisées: fleurs obtenue par distillation de la plante à la vapeur

Principaux constituants connus: éthers de linalyle et de géranyle (35 à 55 % d'acétate de linalyle), géraniol, linalol, cinéol, d-bornéol, limonène, I-pinène, caryophyllène, éthers butyrique et valérianique, coumarine...

Vous trouverez sur la page huiles essentielles de laboratoire de l'huile essentielle de lavande bio ainsi que de nombreuses autres huiles de qualité mais également des huiles essentielles pour diffuseur sur la page huiles essentielles pour diffusion ou Huiles essentielles Penn'Ty bio
Utilisation de l'huile essentielle de Lavande

* Usage interne : consultez notre petit guide.

* Usage externe :
o Ecorchures, plaies
o Irritation et problèmes de peau.
o brûlures.
o Refroidissements
o Boutons
o piqûres d'insectes. morsures d'animaux et de vipères (traitement d'appoint).
o parasiticide, insecticide.
o Calmante, apaisante


Mode d'emploi de l'huile essentielle de Lavande

* Usage externe :
o alcoolat : en lotions et frictions (rhumatismes). -
o essence: pour lavages, irrigations. pansements des plaies et brûlure.
o associations bactéricides et cytophylactiques (plaies atones): thym, lavande, citron
o également contre plaies et brûlures: essence de lavande associée à d'autres essences
o huile aromatique pour badigeonnage des plaies atone;essence de lavande = 10g + huile d'olive =100g
o piqûres d'insectes: frictionner avec un mélange d'essence de lavande et d'alcool à parties égales.


Propriétés de l'huile essentielle de Lavande
L'essence de lavande a des propriétés antivenimeuses bien connues de certains chasseurs. Dans les Alpes, lorsque leurs chiens sont mordus par des vipères, les chasseurs cueillent de la lavande, la froissent et en frottent les animaux mordus. Le venin est immédiatement neutralisé.

Son pouvoir antiseptique est plus puissant que celui du phénol, du crésol et du gaïacol.

* A la dose de 4,5 %, l'essence de lavande tue le bacille d'Eberth (typhoïde) et le staphylocoque.
* A 5 % ; elle détruit le bacille de Loeffler (diphtérie) : Professeurs Morel et Rochaix, 1926.
* L'essence de lavande tue le bacille de la tuberculose à la dose de 0,02 % (Professeurs Courmont, Morel, Bay, 1928).
* Les vapeurs détruisent le pneumocoque et le streptocoque hémolytique en 12 à 24 heures.


l'indispensable huile essentielle de Lavande
En résumé elle fait partie de ces huiles essentielles que l'on devrait avoir toujours sous la main bien sûr à la maison mais également en randonnée en camping ou même en pique-nique!



Ce document est extrait de l'excellent livre du Dr Jean Valnet "L'aromathérapie"

_________________
famy43 Modératrice du coin détente
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
famy43



Nombre de messages : 281
Age : 46
Localisation : Haute Loire
Date d'inscription : 03/02/2010

MessageSujet: l'aneth herbe   Ven 12 Nov - 21:58

L’huile essentielle d’aneth, stimulant et euphorisant

Plus communément connue sous le nom de fenouil, l’aneth herbe renferme une huile essentielle rare, très prisée dans le domaine thérapeutique, entre autres pour les bienfaits qu’elle détient sur le psychique. Découvrez toutes ses vertus.
L’huile essentielle d’aneth herbe, un stimulant pour nos cellules

De son nom scientifique anethum graveolens, l’aneth herbe est classée dans la famille des apiacées et pousse principalement dans le sud de l’Europe et en Asie mineure. Cette plante annuelle se caractérise par son parfum aux notes mentholées. On la reconnaît à son feuillage vert-bleu et à ses fleurs jaunes formant des ombrelles en été. Pour sa part, l’huile essentielle d’aneth herbe est extraite de la plante par distillation de ses racines. On lui reconnaît des propriétés bénéfiques pour la peau. Elle s’utilise au quotidien comme un produit de beauté, qui assainit particulièrement la peau du visage.

L’huile essentielle d’aneth herbe n’agit pas uniquement sur les cellules du derme. Elle contribue également au renouvellement des cellules des principaux organes du corps, dont le foie et les poumons. En effet, en tant que stimulant, elle peut être utilisée pour traiter les maladies pulmonaires. Grâce à cette propriété, elle améliore également le système digestif. Par ailleurs, on lui reconnaît des vertus anti-inflammatoires. Elle s’avère efficace pour traiter les troubles et infections au niveau des reins et des intestins, notamment l’insuffisance rénale et les troubles hépatiques.
Utilisations traditionnelles et vertus sur le psychique

L’huile essentielle d’aneth herbe, plus traditionnellement, est réputée pour soigner le hoquet. Ses vertus antiseptiques en font un excellent vermifuge. En tant qu’antibactérien, on l’emploie autant pour traiter les rhumes. Autres propriétés : elle contribue à l’élimination des déchets au niveau des organes et compte tenu ses effets drainant, elle constitue un allié minceur. Pour les personnes sujettes à la dépression ou à une baisse de régime fréquente, cette essence se veut un tonifiant et un euphorisant idéal.

Si vous ressentez un petit coup de fatigue ou que votre moral n’est pas au meilleur de sa forme, inhalez-en quelques gouttes pour retrouver votre peps et votre bonne humeur. Elle soigne par la même occasion les malaises dus à la nervosité, tels que les sensations de vomissement. Pour plus d’efficacité, l’huile essentielle d’aneth herbe peut être associée aux huiles essentielles de noix de muscade, de carvi ou de menthe poivrée. Quelle que soit son utilisation, cette essence s’emploie spécialement par voie orale. Pour soigner votre peau, ajoutez-la à votre crème de soin. Autres précautions : compte tenu ses vertus puissantes, l’huile essentielle d’aneth herbe est déconseillée chez les enfants de moins de six ans, les femmes enceintes et les sujets épileptiques.

_________________
famy43 Modératrice du coin détente
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coeur de Louve



Nombre de messages : 246
Age : 50
Localisation : cote d'or
Date d'inscription : 03/02/2010

MessageSujet: Re: huile essentielle.   Ven 12 Nov - 22:45

merci famy pour ces renseignements.

Allez un coup de snifff d'HE d'aneth et on redevient en forme !!!! Very Happy bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
famy43



Nombre de messages : 281
Age : 46
Localisation : Haute Loire
Date d'inscription : 03/02/2010

MessageSujet: arbre à thé.   Mer 24 Nov - 16:11

Huile essentielle d'arbre à thé (tea tree)

Caractéristiques
Nom botanique : Melaleuca alternifolia
Chémotype : Terpinène-4-oliféra, gamma terpinène, alpha terpinène, 1,8-cinéole
Partie de la plante distillée : Feuilles
Culture : Conventionnelle
Provenance : Australie

Conseils santé

Principales propriétés en aromathérapie : Anti-fatigue, calmante, anti-infectieuse, antibactérienne à large spectre d'action, antifongique, anti-parasitaire, antiseptique, cicatrisante, tonique, décongestionnante veineuse.

Indications : Abcès, Affection cutanée, Carie, Confort respiratoire, Coup de froid avec écoulement nasal, Imperfections peaux jeunes (type boutons), Infection de la muqueuse buccale (type aphte), Infection cutanée (type impétigo), Infections respiratoires, Maux de gorge, Pellicules, Plaies, Poux.

massage ou frictionAbcès : huiles essentielles bio d'arbre à thé + Lavande + Girofle. 1 gouttes de chaque, à appliquer localement (jusqu'à 3 fois par jour).

massage ou frictionAffection cutanée (type mycose) : 1,5 ml d'huile essentielle d'arbre à thé + 1,5 ml de Géranium + 1,5 ml de Lavandin+ 100 ml d'huile végétale de macadamia. Appliquer localement quelques gouttes de ce mélange 3 fois par jour.

massage ou frictionAffection cutanée (type panaris) : huile essentielle d'arbre à thé + laurier noble + bois de rose + girofle. Préparer un mix à l'aide d'1 ml de chaque huile essentielle. Appliquer localement quelques gouttes jusqu'à 4 fois par jour.

voie cutanéeAffection cutanée (type psoriasis) : huile essentielle d'arbre à thé +romarin à camphre + lavande + bergamote. 12 gouttes de chaque à diluer dans 100 ml d'huile végétale de rose musquée du Chili. Appliquer sur les zones concernées deux fois par jour jusqu'à amélioration.

massage ou frictionAffection cutanée (type séborrhée) : huile essentielle d'arbre à thé + huile essentielle de palmarosa + huile essentielle de cèdre. 3 gouttes de chaque dans une bouteille de shampoing ou de gel douche.

massage ou frictionCarie : 2 ml d'huile essentielle d'arbre à thé + 5 ml de sarriette + 3 ml de menthe poivrée + 10 ml d'huile d'olive. Appliquez 2 gouttes de ce mélange sur la carie jusqu'à 4 fois par jour.

massage ou frictionConfort respiratoire : huile essentielle bio d'arbre à thé + huile essentielle d'eucalyptus radiata + huile essentielle de cannelle. Mélanger 2 gouttes de chaque avec un peu d'huile végétale et masser sur le plexus solaire, jusqu'à 4 fois par jour.

massage ou frictionCoup de froid avec écoulement nasal : huile essentielle d'arbre à thé (2 ml) + Inule odorante (0,5 ml) + menthe poivrée (1 ml) + Saro (2 ml) + huile végétale de Macadamia (complément à 10 ml). Appliquer 4 à 5 gouttes de cette préparation sur le front 6 fois par jour pendant 1 à 3 jours. Attention veiller à ne pas en mettre dans les yeux !

massage ou frictionImperfections peaux jeunes (type boutons) : 2,5 ml d'huile essentielle d'arbre à thé + 2,5 ml de lavande + 1,5 ml de laurier noble + 100 ml de macérât de millepertuis. Appliquer directement sur les boutons. Le Laurier peut être remplacé par le Patchouli. Voir à Vétiver pour une autre recette.

massage ou frictionInfection de la muqueuse buccale (type aphte) : 2 ml d'huile essentielle d'Arbre à thé + 6 ml de Laurier noble + 3 ml de Girofle + 100 ml d'huile végétale de macadamia. Appliquer 2 gouttes de cette lotion sur les zones concernées jusqu'à 5 fois par jour.

massage ou frictionInfection cutanée (type impétigo) : huile essentielle d'arbre à thé + géranium rosat. 1 goutte de chaque à appliquer directement jusqu'à trois fois par jour. L'huile essentielle d'arbre à thé peut être remplacé par celle de girofle.

diffusion ou inhalationInfections respiratoires : 5 ml d'huile essentielle d'arbre à thé + 3 ml de pin + 2 ml de thym. Verser une dizaine de gouttes de ce mélange avec un peu d'eau chaude dans un inhalateur. A respirer pendant 10 minutes une à deux fois par jour pendant 3 jours.

voie oraleMaux de gorge : huiles essentielles bio d'arbre à + origan + thym + girofle. 5 ml de chaque à mélanger dans un flacon. Absorber 2 gouttes 3 fois par jour (sur une cuillère de miel ou un peu de mie de pain) pendant 2-4 jours.

massage ou frictionPellicules : 1 ml d'huile essentielle d'arbre à thé + 50 ml d'huile essentielle de jojoba ou de noyau d'abricot. Massez le cuir chevelu et laissez agir 1 heure. Lavez ensuite les cheveux avec un shampoing doux.

massage ou frictionPlaie : 1 ml d'huile essentielle d'arbre à thé + 2 ml d'huile essentielle de lavandin. Appliquer directement 1 à 2 gouttes de ce mélange jusqu'à 3 fois par jour.

massage ou frictionPoux (Shampooing Anti-Poux) : 5 ml d'huile essentielle d'arbre à thé + 1 ml d'huile essentielle de girofle + 5 ml d'huile essentielle de lavande + 1 ml d'huile essentielle d'ylang-ylang + 250 ml de shampooing neutre.

Recettes cosmétiques

* Masque visage - Astringent pour peaux à problème à l'huile essentielle d'arbre à thé : Ce masque visage maison est idéal pour les peaux jeunes à problèmes, types acnéiques. Ce soin 100% naturel contient de l’argile rouge (action ré-équilibrante), de l’huile végétale de noisette (régulatrice et astringente) et de l'huile essentielle d'arbre à thé (anti bactérienne et antiseptique).

* Gel hydratant purifiant pour les mains sans alcool à l'huile essentielle d'arbre à thé. Offrez à vos mains un soin complet hydratant, régénérant et antiseptique. Ce gel est 100% naturel et sans alcool.

* Soin gommant pour les Pieds à l'huile essentielle d'arbre à thé - Antiseptique et Circulatoire. Accordez à vos pieds un moment de détente en préparant ce soin complet gommage. Le complexe d’huiles essentielles apporte à ce soin des vertus antiseptiques (Citron, Arbre à Thé) et circulatoires (Romarin à Cinéol) pour assainir et relaxer vos pieds.



Contre-indications
Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou allaitante.

ATTENTION : Avant toute utilisation des huiles essentielles lire impérativement les précautions d'emploi que vous pourrez consulter sous "tout savoir sur les huiles essentielles".

Les informations relatives à l'usage des huiles essentielles mentionnées sur ce site internet sont issues d’ouvrages bibliographiques publiés par des professionnels de la santé. Elles sont délivrées à titre informatif et ne sauraient en aucun cas se substituer aux conseils et aux ordonnances délivrés par un médecin. Seul un médecin est habilité à délivrer le traitement thérapeutique qui vous sera le plus adéquat.

_________________
famy43 Modératrice du coin détente
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
famy43



Nombre de messages : 281
Age : 46
Localisation : Haute Loire
Date d'inscription : 03/02/2010

MessageSujet: basilic tropical.   Mer 15 Déc - 16:01

Huile essentielle de Basilic tropical ou exotique Bio

* Caractéristiques :

Nom botanique : Ocimum basilicum
Autres noms : Basilic exotique
Principaux constituants biochimiques : Méthyl-chavicol
Organes distillés : Parties aériennes
Qualité : 100 % pure et naturelle (HEBBD)
Culture : Biologique, certifiée par Ecocert
Pays d'origine : Vietnam
Caractéristiques organoleptiques :
Aspect : Liquide limpide
Couleur : Jaune clair
Odeur : Fraîche et épicée
Conditionnement : Flacon verre brun de 10 ml avec codigoutte

L'huile essentielle de basilic tropical ou exotique bio figure parmi les meilleurs
antispasmodiques musculaires.

Le basilic tropical possède une odeur forte et anisée très différente de celle du
basilic vert.

* Description de la plante :

Originaire d'Inde, les espèces de basilic sont nombreuses dans diverses régions
chaudes. Les espèces du genre ocimum, de la famille des limiacées, produisent
des essences différentes et la variété la plus intéressante est le basilicum qui
provient des régions tropicales sud. La plante possède des feuilles ovales très
brillantes et des fleurs blanches groupées en épi terminal. L'huile essentielle de
basilic exotique tropical ou exotique est une des huiles indispensable à posséder
en aromathérapie.

* Principales propriétés en aromathérapie :

Antispasmodique puissante ****
Tonique digestive et hépatobiliaire ***
Antalgique ***
Anti-inflammatoire **
Antibactérienne **

* Indications :

Indigestion, nausée, aigreur d'estomac, aérophagie, mal de transport, ...
Spasmes, douleurs musculaires, crampes du bas ventre, ...
Arthrite, tendinite, rhumatisme
Stress, baisse de la concentration, fatigue nerveuse, ...
Spasmophilie, anxiété, insomnie

* Utilisations




* Précautions d'utilisation :

Les huiles essentielles sont des extraits de plantes dîtes aromatiques.
Les huiles essentielles sont extrêmement puissantes et doivent être utilisées
avec modération et selon les précautions d'utilisation des huiles essentielles
Par voie externe en dilution jusqu'à 20% maximum dans une huile végétale.
Irritation cutanée possible à l'état pur.
Déconseillée chez la femme enceinte ou allaitante et chez les jeunes enfants.
Ne pas utiliser en cas d'allergie à l'un des composants de l'huile essentielle de
basilic tropical ou exotique.
Pour plus d'informations et pour tout usage des huiles essentielles dans
un but thérapeutique, consultez un médecin.
A conserver au sec à l'abri de la lumière et de la chaleur.

* Aromathérapie :

Nous avons sélectionné quelques recettes et formules, tirées d'ouvrages de
référence en aromathérapie et utilisant l'huile essentielle de basilic tropical
ou exotique.

- 2 gouttes d'huile essentielle de basilic tropical sur un comprimé neutre,
3 fois par jour avant les repas pendant 2 jours, pour combattre les crampes
d'estomac. (Goeb - Pesoni)

- Acidité d'estomac : Aigreurs d'estomac, brûlures d'estomac, gastrite
10 gouttes d'huile essentielle de basilic tropical
20 gouttes d'huile essentielle de camomille romaine
20 gouttes d'huile essentielle de menthe poivrée

2 gouttes du mélange sur un comprimé neutre ou sur un peu de mie de pain à
avaler juste après le repas selon le besoin. (Baudoux)

- Agitation - Stress : Nervosité, spasmophilie, excitation
10 gouttes d'huile essentielle de basilic tropical
10 gouttes d'huile essentielle de camomille romaine
10 gouttes d'huile essentielle de bois de rose
70 gouttes d'huile végétale d'abricot (noyau)

Appliquer 2 à 3 gouttes du mélange sur le plexus solaire et sur la face interne
des poignets que vous amenez sous le nez pour faire une longue et profonde
inspiration. (Baudoux)

- Concentration : Baisse de la concentration
2 gouttes d'huile essentielle de basilic tropical
2 gouttes d'huile essentielle de menthe poivrée
1 goutte d'huile essentielle de pin sylvestre

2 gouttes du mélange sur 1/4 de morceau de sucre à sucer matin et midi avant
le repas. (Baudoux)

- Mal de transports : Nausées, mal de mer
1 goutte d'huile essentielle de basilic tropical
2 gouttes d'huile essentielle de menthe poivrée
2 gouttes d'huile essentielle de mandarine

3 gouttes du mélange sur 1/4 de morceau de sucre à sucer à répéter selon le
besoin. (Baudoux)

- Durillons :
10 gouttes d'huile essentielle de laurier noble
20 gouttes d'huile essentielle de menthe poivrée
20 gouttes d'huile essentielle de basilic tropical
50 gouttes d'huile végétale de rose musquée

2 à 3 applications par jour localement en massant vigoureusement à l'aide de
quelques gouttes de cette synergie. (Baudoux)

_________________
famy43 Modératrice du coin détente
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alliane



Nombre de messages : 4
Age : 34
Localisation : haute loire
Date d'inscription : 07/05/2011

MessageSujet: Dr Valnet   Dim 8 Mai - 10:30

Pour tout renseignement sur l'aromatotherapie et la phytothérapie je conseille les ouvrages du docteur Valnet qui est une référence sur ces thèmes, qui sont complets et ont des lexiques. M'interressant beaucoup a la medecine par les plantes, j'ai beaucoup apprécié son approche et les exemples qu'il donne.
Je tiens a rapeller tout en étant une convaincue des plantes que leur utilisation NE DOIT PAS SE FAIRE A LA LEGERE, se sont des médicaments a part entière qui peuvent faire énormément de bien mais aussi du mal lorsque mal utilisé ou en surdosage: un exemple: quelques gouttes d'HE de thym sont tres bonnes contre un rhume, mais en surdose, cela peut causer des crises d'épilepsie.
IL ne faut pas s'effrayer pour autant mais simplement respecter les dosages, les indications et si l'on a déjà des traitements en cours vérifier aupres de son medecin ou de son pharmacien des interactions possibles.
En espérant avoir été utile Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
famy43



Nombre de messages : 281
Age : 46
Localisation : Haute Loire
Date d'inscription : 03/02/2010

MessageSujet: Re: huile essentielle.   Mar 17 Mai - 15:09

Merci Alliane!!! Wink

_________________
famy43 Modératrice du coin détente
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: huile essentielle.   Aujourd'hui à 11:41

Revenir en haut Aller en bas
 
huile essentielle.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» huile essentielle
» Huile essentielle de carotte cultivée
» Huile essentielle de Cannelle de Ceylan et Origan
» Huile essentielle de laurier noble (contre virus, stress , antimicrobes..)
» Huile essentielle de marjolaine (hypertension, stress, névralgies, rhume...)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Magnétisme :: HERBIER D'après nos végétaux, mettre les vertus médicinales de différentes plantes et aussi bien leur plantation, récolte et fabrication de remèdes-
Sauter vers: