magnétiseur
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Remerciements
Dim 22 Jan - 21:37 par phoenixeternel

» Qu'est-ce que la maladie Polymiosite a inclusion
Sam 21 Jan - 11:51 par RAD24

» Rencontre avec un magnétiseur - décembre 2015
Ven 20 Jan - 16:13 par RAD24

» Demande d'aide pour Sylvie
Ven 16 Déc - 17:05 par Admin

» Réactivation du forum
Sam 5 Nov - 15:45 par phoenixeternel

» Epine calcanéenne
Dim 28 Aoû - 11:17 par John

» Electrosensibilisation....
Ven 22 Avr - 18:43 par RAD24

» le bol tibétain
Mar 19 Avr - 7:30 par JLGéo

» les ventouses.
Mar 19 Avr - 6:52 par JLGéo

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum

Partagez | 
 

 Des rêves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Des rêves   Jeu 22 Avr - 12:28

J'ai fait de drôle de rêve cette nuit. enfin j'en ai fait deux.
Je vais commencer par la deuxième rêve qui semble être riche en significations? Je n'ai pas encore reussi à interpréter ce que veut dire ce rêve. Ca viendra peut etre dans la journée.

Rêve 2 :

Je suis dans l'église qui daterait du 19è siècle. Pas de bien extraordinaire cette eglise, mais bon. Je regarde l'architecture intérieure, le sol, les vitraux... Et soudain je remarque un truc bizarre : il y a 3 autels (=tables générallement en pierre dans l'église) disposés le long, au milieu de l'église, à même intervalle.
Je me trouve au fond de l'église (donc + loin de la porte d'entrée) et je regarde alors de plus près le premier autel. Bof, ça n'a pas l'air extraodinaire cet autel, axatctement comme l'église. Moi, j'aurais preferé une bonne vieille petite église d'art roman ai je pensé. Malgré cette espèce de deception, j'ai continué de "visiter" comme si ce lieu mérite d'être visité vraiment, de tout mon coeur. Soudain, je vois le feu surgir du premier autel ! Les flammes oranges s'élèvent jusqu'à plus de 2 mètres de hauteur. Bizrrement, ça ne fait pas de fumée, et ça ne brule rien, pas de fleurs ou papier sur l'autel ne prend feu, rien ne noircit de suie. Je suis effrayée par le feu. J'ai alors décidé d'agir comme se doit faire n'importe quel honnête citoyen, j'ai hurlé "au feu ! au feu !" même si l'église est presque vide ! J'ai foncé sur le truc pour éteindre le feu (j'arrive pas à trouver le nom ! c'est rouge, avec le pschittt ! ça se trouve souvent accroché au mur dans des lieux publics ! ah ça me revient...extincteur !)
Et je reviens vers le premier autel. Mince, il n'y a plus de flammes ! Je suis intriguée. Je me suis dit que j'ai du avoir une illusion ou quoi.
Soudain, je vois le deuxième autel, à environ une vingtaine de mètres de là, prendre feu. Le feu est plus fort, plus violent. Mais pareil, pas de fumée, de cendre, pas de brulure... Alors j'accours vers ce deuxième autel, je suis soudainement un peu paniquée, car je ne veux pas que l'incendie se déclare, qu'un monument même insignifiant à mes yeux soit brulé, ni qu'il y ait un seul mort ou blessé. Je force les rares personnes à aller dehors puis je tente d'éteindre le feu. Je ne reussi pas. Je remarque intrigué un homme, vieux, petit, un large sourire aux lèvres fermés, des yeux pétillants. Il me regardait m'agiter, m'inquiéter. Il émet de petits rires, d'acquissements. Je suis intriguée. Je lui demande qui il est ety pourquoi il ne va pas dehors, je lui ai dit de faire attention à lui d'autant plus que visiblement il ne marche pas bien du tout. Il rigole, toujours les lèvres fermés. Je finis par sourire, très intrigué. Je me suis dit que ça doit etre un simplet ou bien...un sage déguisé en simplet ?!
Je retourne au 2è autel pour l'éteindre, soudain, les flammes se déplacent, quittant l'autel et ils vont vers des vitraux en face , de petits vitraux ronds, de sortes de rosaces. Tout à coup, une voile qui recouvrait des vitraux, que je n'avais pas remarqué, de couleur terne, grisatre tombe en cendres, vraiment brulé ! Et le feu disparait !
C'est très bizarre ai je pensé.
Soudain, je vois à côté du viel homme joyeux, un marchand de rideaux, de voilages spécialisés pour les églises et chapelles ! Le viel homme discute avec le marchand puis il me dit "Choisis un des rideaux pour moi, je suis trop vieux !"
Alors, j'ai regardé des rideaux. J'ai opté pour un grand voile blanc avec des fontaines superposés l'une dessus l'autre, j'ai trouvé magnifique la blancheur de voile. Le vieil homme me mumrmure que l'autre, juste à coté du voile que j'ai choisi, serait surement mieux pour cette église. Et je vois avlors une grande voile, aussi blanc et lumineux que l'autre, et ça montre des tourtelles qui se regardent 2 par deux. c'est magnifique.
J'ai dit "Oh oui, pourquoi pas !"
Le vieil homme rigole encore avec le sourire fermé. Je trouve vraiment étrange ce bonhomme, mais qu'est qu'il est attachant !
Quand je me suis reveillée, je me demande un peu si ce bonhomme, ça ne serait pas mon ange gardien déguisé en vieillard ? Et j'ai sourit, les lèvres fermés, un peu comme si le sourirte de Bouddha, c'est ce sourire là.


Reve 1 : C'est le reve qui est survenu avant ce deuxièlme rêve.Je me rappelle moins bien des détails. Voici l'histoire :
On se retrouve tous pauvres, dans la très grande précarité. C'est parce que la démondialisation a déjà commencé, de façon très brutal, radical. Beucoup de gens sont malheureux. Pourtant, je ne me sens pas plus malheureuse que du temps d'avant, du temps où on avait tout, maison, internet, télé, travail, loisirs etc.. Je donne bénévolement des cours de jeu d'échecs aux grands ados. J'ai appris que les enfants ne vont plus à l'école. Crise oblige. Y a plus d'école, plus de profs, plus rien. Donc, je tente de donner à ces jeunes ce que j'ai appris, donc, en ce jour là, c'est jeu d'échecs. Comme on vit entouré de déchets en montagnes (on se croirait dans les bidonvilles, les taudis en moins !), j'ai ramassé les déchets intéressants et j'ai confectionné un jeu d'échec. J'explique aux jeunes comment on joue. Les jeunes font des efforts de s'investir dans la joie à travers le jeu, contrairement à beaucoupd adultes qui pleurent et regrettent le temps d'autrefois. Je suis très heureuse d'être avec ces jeunes, c'est merveilleux leur effort. Soudain, une dame très désagréable m'interpelle, elle pleure, car elle ne retrouve plus son seul sac à main. Je suis agacée, j'ai envie de ne rien entendre, pour rester avec ces jeunes. Puis je me lève et je lui dis "Quel genre de sac est ce , Madame ?"
Elle me décrit le sac, mais c'est tellement incompréhensible.
Je tais mon agacement et je m'éfforce de la comprendre. Alors je me transforme et j'entre en elle, je deviens cette dame. La dame/moi ne pleure plus, elle/moi est comme doté d'une énérgie positive, on esclade des montagnes de déchets, on fouille puis on trouve le sac.
Et à la fin, je sors de cette dame, et je redeviens moi. La dame me regarde ébahie mais heureuse. Elle a le sac sur elle, un sac ridicule mais qui vaut pour elle des valeurs affectifs. elle me dit "Oh, merci ! Sans toi, jamais je n'aurais osé me salir en allant dans des déchets ! Mon sac ! Mon seul bien." Puis elle s'en va. Je retourne avec les jeunes pour leur apprendre le jeu d'échecs, vaguement contente d'avoir aidée cette dame.

Voilà, c'est tout.
Je trouve que ces rêves ont beaucoup de symbolismes.

flower
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin


Nombre de messages : 1067
Age : 30
Date d'inscription : 16/04/2007

MessageSujet: Re: Des rêves   Jeu 22 Avr - 13:38

super c'est un peu comme mes méditation

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nicodeb.forums2discussions.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des rêves   Jeu 22 Avr - 14:04

Des fois, des rêves, ça ressemble à de la méditation rendue "réaliste" par des rêves.
En général, quand je rêve, je suis comme une toursite qui visite un monde parallèle, qui essaie d'agir et de réagir, de discuter, d'apprendre...Parfois, mais c'est rare, je crée l'histoire du rêve et c'est magique ! Très souvent, je suis passive, tout me tombe dessus, et j'ai l'impression qu'au fil des ans, je suis de moins en moins passive dans les rêves. Des fois, tout en rêvant, j'ai en arrière ploan conscience que je suis en train de rêver. D'autres fois, je prends des rêves pour des réalités et c'est destabilisant, croyant ne plus jamais pouvoir me réveiller ! Brrr ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
frogline



Nombre de messages : 255
Age : 32
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/02/2010

MessageSujet: Re: Des rêves   Jeu 22 Avr - 20:29

sacrés détails dis-donc... Shocked

_________________
Modératrice de la présentation des nouveaux membre

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Nombre de messages : 1067
Age : 30
Date d'inscription : 16/04/2007

MessageSujet: Re: Des rêves   Ven 23 Avr - 11:56

je pense que tu fais plus que des rêves pour moi tu fais des voyages astrale , mais comme tu as pas assez d'expérience pour les faire de toi même éveille tes rêves t''aide a partir

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nicodeb.forums2discussions.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des rêves   Sam 24 Avr - 22:13

Je pense que comme j'ai peur de faire le voyage astral (j'avais essayé toute seule quand j'étais ado), je me suis rabattue sur l'idée de rêver en pleine conscience. Ce n'est pas toujours facile. Mais quand je reussis, je me sens vraiment contente. Ce que j'adore quand je rêve, c'est de voler, de voir des couleurs si lumineuses, de me sentir vraiment en communication avec autrui, et ça n'arrive pas souvent. Je souhaite vraiment être bien éveillée quand je rêve pour que j'ai le sentiment que ma vie est un peu mieux remplie, ou consolée par rapports aux journées de la vraie vie. Je dois faire attention à ne pas me "fuir" dans les rêves quand je m'ennuie ou que je me sens un peu triste. Par ailleurs, si je fuis vraiment, ça vire alors au cauchemars parfois très violents. Donc, je veille à me sentir bien la journée, un minimum, pour que la nuit, les rêves soient positives et parfois absolument fantastiques et féériques.
ah, qu'est ce que je me souviens de la plupart des rêves que j'ai faite dans ma vie, il y a des années voir des décennies !
Revenir en haut Aller en bas
le celte



Nombre de messages : 209
Age : 24
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 05/02/2010

MessageSujet: Re: Des rêves   Sam 24 Avr - 23:08

Bonjour a tous , excusez moi d'intervenir mais , en lisant plusieur fois le sujet , un reve que j'ai fait 5,6 fois met revenu a l'esprit ,La derniere fois sa faisait y a 2 ans , je me rappel que j'avais chopé un méchant mal de crane.et je sais pas si les autres fois que j'aivait fait ce réve, c'etait du a ce mal de tete.

Dans ce reve , il y avait pésent toujours présents 3 personnes, une fille et 2 garçon inconnue.Puis parfois mon frere ou mon pere et ma belle mere.
Je suis dans un lieu tout aussi inconnu (et pourtant beaucoup moins a force de l'avoir revée).je me vois de l'exterieur,je monte quelque marche d'escaliers en arc de cercle ,et sur le coté gauche il y a un espece de tout petit batiment cubique avec une ouverture mais sans la porte , puis je me vois parler a la fille ,le garçon est en retrait , puis derriere a droite , je vois une grande porte circulaire qui mene on ne sais ou ,on dirait un vortex, un trou noir.
je marhe en sa direction et avant de rentrer je me retourne, je dis quelque mot a la fille et je m'envais, quand je rentre je me sent aspirer et c'est la que desfois je vois mon pere ou mon frere,etc

.Sa dure longtemp , j'en ai jamais vu le bout du vortex ,j'ai l'impression de tourner sur moi meme et sa me rend malade(un peu comme le mal de crane) .puis je rescent la tristesse de la fille et qui regrette que je soit partit parceque ,elle autant que moi on c'est rendu compte que le vortex ne finira jamais, mais c'est trop tard je peut plus en sortir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francesca
Co-Administration


Nombre de messages : 722
Age : 58
Localisation : DIJON
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Re: Des rêves   Dim 25 Avr - 10:28

Coucou Very Happy

Savez-vous qu'au niveau lucide, on peut co-créer des situations intéressantes dans notre vie et dans nos rêves. Notre conscience étendue réalise que ce qu’elle attend semble en effet se produire. Si l'on voit, ou entend quelque chose que l'on n'aime pas, on peut tout à fait essayer de corriger la situation, ou faire attention et sans peur, accepter cela comme une partie de soi-même... ce qui peut enseigner ce dont on a besoin d’apprendre.

Quand on "intègre" la leçon reçue en rêve, son propre monde semble changer, montrant à "l’extérieur " ce qui d’une certaine façon existe à "l’intérieur".

Certaines leçons que j’ai apprise en rêve semblent également améliorer ma vie de l’état de veille et vice versa....

bisous sunny

_________________
  Chez Francesca : http://devantsoi.forumgratuit.org/  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://devantsoi.forumgratuit.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des rêves   Lun 26 Avr - 20:01

J'ai souvent l'impression que les rêves sont là pour nous aider à améliorer nos regards sur la vie réelle.


J'ai revé juste avant de me réveiller qu'un orque (ou épaulard, c'est une sorte de baleine en noir et blanc, carnivore) très gros, plus gros que ma maison qui est déjà bien grande voulait me tuer. Moi, sous le trait de petite fille, effrayée, je marche droit dans la rue. Cette bête semble etre extremement enragé, en colère conbtre moi. Je ne comprenais pas pourquoi il voulait absolument me tuer.Et dans la rue, à ma gauche, il y a des plaques de verres grande comme une grande table, sur le trottoir. Sous ces plaques, c'est de l'eau. En surface, on dirait que l'eau est gélé, mais c'est du verre dessus. Eh bien, l'orque sort de la plaque malgré sa taille que logiquement ça ne pourrait pas passer, et tente de m'engloutir. A chaque fois, j'esquive l'orque.
Puis, vers la fin du rêve, je me dédouble, je ne suis plus dans le corps de la petite fille, la peur n'a alors plus de prise sur moi. Du coup, je vois la petite fille (moi) marcher en bas (car je suis en haut, dans le ciel, si vous voulez). Soudain, l'orque sort et...l'engloutit ! Cette fille n'est pas plus grande qu'une dent que l'orque peut avoir ! HYop, avalé !
Mais j'ai même pas peur, pas terrorisée, rien ! Car je ne suis plus dans le corps de la petite, je suis invincible dans "le ciel"...La furie de l'orque semble etre apaisé, parce qu'il a enfin avalé la petite fille.
Quand je me suis reveillée, la première chose que j'ai pensé "On dirait que c'est une histoire de l'homme englouti par la baleine ! Jonas dans la Bible je crois ! Zut, je ne sais même pas c'est quoi la fin de cette histoire de Jonas !" Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin


Nombre de messages : 1067
Age : 30
Date d'inscription : 16/04/2007

MessageSujet: Re: Des rêves   Jeu 29 Avr - 11:58

voici ta réponse je pense . je pense que ta réponse est dans la moral de l'histoire

histoire de Jonas

JONAS

Un jour, il y a des lunes et des lunes, Hachem a parlé à Jonas et lui a dit :
- " Lève-toi et vas à Ninive. Ses habitants se conduisent très mal. Avertis-les que s'ils ne changent pas, dans 40 jours, je détruirai la ville. "

Mais Jonas a refusé d'obéïr à Hachem et, au lieu d'aller à Ninive, il a prit un bâteau pour aller à Tarsis !
Hachem s'est mit en colère et a fait souffler une violente tempête sur la mer.
Les vagues, de plus en plus grosses, secouaient le bateau qui montait et descendait.
Les matelots avaient très peur et priaient leurs dieux, tandis qu'à l'intérieur, Jonas dormait.

Le Capitaine est venu le réveiller : - " Jonas, lui dit-il, demande à ton D'ieu de nous sauver ! "
Jonas s'est mit à prier Hachem, mais malgré ses prières, la tempête soufflait toujours de plus en plus fort.
Jonas leur a expliqué que D'ieu avait envoyé la tempête parce qu'il avait refusé d'aller à Ninive.

- "Jetez-moi à la mer et la mer se calmera ".


Tristement, ils ont jeté Jonas par dessus bord et aussitôt, la mer s'est calmée.
Jonas ne s'est pas noyé, mais il a été entraîné dans les profondeurs de la mer.
Au moment où il allait mourir, Hachem a envoyé un énorme poisson qui a avalé Jonas tout entier.
Il y faisait froid et noir. Jonas avait très peur.

Par moments, il dormait, mais la plupart du temps, Jonas priait et demandait à Hachem de lui pardonner.
Jonas est resté trois jours et trois nuits dans le ventre de la baleine.
Puis, l'Eternel a ordonné au poisson de le rejeter au bord de l'eau.
Alors D'ieu a parlé de nouveau à Jonas :
- "Va à Ninive, lui dit-Il et avertis les habitants que la ville sera détruite dans quarante jours s'ils ne deviennent pas meilleurs "

Cette fois, Jonas a obéït à Hachem. Il est allé à Ninive qui était une grande ville en disant :
- " Encore quarante jours, et Ninive sera détruite ! Encore quarante jours, et Ninive sera détruite ! "
Le roi et son peuple ont cru les paroles de Jonas et ont promis de se repentir. Hachem a été heureux de pouvoir les épargner.
Ce récit nous enseigne que personne ne peut échapper à D'ieu et qu'il faut savoir faire " Téchouva "
(se repentir) comme les habitants de Ninive.

source : http://www.alliancefr.com/judaisme/cyberthora/rochahana/jonas.html

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nicodeb.forums2discussions.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des rêves   

Revenir en haut Aller en bas
 
Des rêves
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Magnétisme :: Spiritualité-
Sauter vers: